Identification

Modèles mathématiques dans le commerce, Les maths dans l’entreprise

Création et contrôle du modèle réagissent l'une sur l'autre selon un processus itératif, au cours duquel le modèle est modifié, et si possible amélioré à chaque itération. Une fois réputé stable et satisfaisant, le modèle doit être testé sur différentes sources de données. Les modèles économiques - qui peuvent être des outils très puissants dans la compréhension des modèles mathématiques dans le commerce économiques - ne sont pas exempts de limites.

modèles mathématiques dans le commerce

Exemple: le modèle d'équilibre de marché en situation de parfaite concurrence. Ce type de modèle repose sur une hypothèse d'information parfaite de la part des individus, d'un produit identique, et d'une incapacité des individus à influencer la demande totale ou la production totale atomicité des agents.

  • Bicquilley en quête d'une théorie mathématique du commerce | Pour la Science
  • Voici un extrait de ce rapport, avec une synthèse à la fin.

Lorsque ces hypothèses sont vérifiées, l'équilibre statique trouvé dans le modèle sera un optimum de Pareto. On peut interpréter l'optimalité comme une situation idéale dans laquelle chaque agent ne peut améliorer sa situation sans détériorer celle d'un autre.

modèles mathématiques dans le commerce

Dès lors que ces hypothèses ne sont plus vérifiées, par exemple lors d'information imparfaite ou de produits différents, les conclusions du modèle sont fausses. Se pose aussi le problème de la durée de vie d'un modèle comparable au cycle de vie de tout produit ou paradigmeen fonction de l'évolution des activités économiques et des comportements sociaux.

L'importance des mathématiques en entreprise

Par ailleurs il est beaucoup plus délicat de faire, ce qui serait le plus pertinent, un modèle dynamique, ouvert à tous les scénarios d'évolution, y compris les scénarios de rupture, qu'un modèle statique supposant une économie au comportement figé et répétitif, ou évoluant d'une façon linéaire facilement extrapolable.

Un modèle, en tant que système quantitatif, est une construction algorithmique.

modèles mathématiques dans le commerce

La question se pose donc de savoir jusqu'à quel point un algorithme peut représenter une réalité économique [3].